Travel #2 Nord de l’Italie !


Mon absence a été long… Mais je reviens en pleine forme pour vous partager mon Road Trip dans le nord de l’Italie ou plus précisément :  Pise – Florence – Venise – Milan

 

1er jour : Bien rempli

Après plusieurs heures de route, soit 5 cds complets- un café ultra court – des gâteaux moelleux Milka – des tunnels, des péages et des tunnels, nous voilà sur le territoire de nos voisins Italiens. Pique Nique dans le coffre, nous sommes à la recherche d’une plage calme avant de débarquer à Pise. Arrêt de 20 minutes à Gênes, juste le temps de rassembler les affaires et de prendre la température extérieure, pour se rendre compte que la plage… ben elle est pas à côté

bogliasco

Alors le GPS nous indique le chemin de Bogliasco, un petit village tranquille avec très peu de touristes étrangers et un sable brûlant. Namour et moi, on trempouille nos petons avant d’avaler nos wraps maison. Après quelques petites péripéties avec un péage qui n’a pas voulu nous cracher le ticket, nous posons les valises à Pise pour une nuit. Découverte de la petite ville, sous le couché de soleil. Les rues sont désertes, nous rejoignons la civilisation à notre arrivée sur la place des Miracles, mais il n’y a pas foule ce soir, alors on profite du calme. Le soleil a commencé sa nuit, et nos ventres sont à la recherche d’un petit plat, ou plutôt de délicieuses glaces ! (La Bottega del Gelato). Si je vous dis, Nutella, vous me dites que c’est un parfum que l’on retrouve de partout… Mais ici, la glace au Nutella il y a du vrai Nutella dedans ! :p Sur le chemin du retour, Namour m’avoue avoir un petit creux, on se prend donc une pizza à emporter que l’on déguste au pied de notre ami Giuseppe Mazzini.

pise

2eme jour : RANDONNÉE EN VILLE

 

On démarre la journée par un bon cappuccino dans une rue piétonne de Pise pour se donner des forces. On rejoint la Piazza Vittorio Emanuele II et sa statue imposante.

A la recherche de l’Eglise Santa Maria Della Spina, on se promène dans les rues abandonnées de Pise parallèle à la rue principale Corso Italia, pour éviter le bain de foule. On admire l’église depuis le Ponte Solferino.

pise 2

On continue cette longue marche, pour retourner près de la Tour de Pise, cœur de la ville, pour quelque photo avec le ciel bleu. A la recherche d’un petit restaurant avant notre départ, nous tournons en rond, pour trouver la pépite que Namour avait sélectionné : La Ghiotteria. Le restaurant est caché mais proche du centre. Des plats de pâtes énorme et délicieux pour un tout petit prix.

pise 3

14055152_10154282079575661_1572969795231589588_n

Après avoir bien rempli nos estomacs, on décolle pour arriver au milieu de l’après midi à Florence. Notre planning du soir n’est pas trop chargé. Alors on part tranquillement direction les hauteurs pour admirer le couché de soleil sur Florence. On traverse le magnifique Ponte Vecchio et on commence à grimper… grimper… et grimper. Au bout d’une demi-heure de marche, on s’inquiète un peu de ne pas voir un seul panneau indiquant la Piazzale Michelangelo. Alors on regarde le téléphone… et on se rend compte que l’on partait dans les résidences hyper chiques, et surtout très loin de la place… Mais on a pas baissé les bras, demi-tour et après avoir descendu, puis re-grimpé, puis monté des marches et des marches… La récompense est là, sous nos yeux.

florence 3

florence 1

florence 4

Après avoir mitraillé Florence de photos, on se dirige vers notre bus en passant dans le centre et l’on tombe sur la magnifique Piazza della Signoria, imposante place avec ses nombreuses statues et fontaine.

florence 5

florence 7

florence 6

3eme jour : CHALEUUUUUUUUR

 

Ce jour là, on savait qu’on allait souffrir avec la chaleur, mais toujours aussi motivé. On arrive au pied de la Piazza Duomo où l’on se casse la nuque pour admirer la Cattedrale Di Santa Maria Del Fiore, le Duomo et le Campanile.  Sur la place, on a même eu un clin d’œil de notre bébé Chipo, avec des petites figurines à son effigie aux fenêtres.

Plan à la main, Namour nous guide dans les rues de Florence pour « respecter » le planning que j’avais préparé. Après avoir vu des Piazza, des Chiesa, des piazza, des chiesa, des piazza… [et on peut continuer longtemps comme ça :D], on décide de se poser et grignoter.

florence 8

florence 9

Arriver à la SandwiChic, l’immense tableau noir avec les sandwichs nous a un peu effrayé… Les sandwichs n’ont pas de nom… [ Ce serait trop facile ], il faut citer la liste des ingrédients en italien…. Heureusement, le temps d’attente étant d’une heure, on a pu traduire les mots que l’on ne connaissait pas, se préparer psychologiquement à prononcer son sandwich et surtout, voir les serveurs confectionner les sandwichs sous nos yeux. Bref, mission réussie, on a pu déguster notre petit pain sur un banc à l’ombre. Juste un délice, la charcuterie fondante, le pain croustillant, la sauce huuuuuum :p

florence 10

La fatigue nous gagne et la chaleur nous achevant, on traîne dans les rues de Florence jusqu’au Ponte alle Grazie pour admirer le Ponte Vecchio. Obligation de se rafraîchir avec une délicieuse glace, à la Gelateria Santa Trinita. Seul bémol, aucune place pour reposer nos pieds. Alors on se dirige vers le Palazzio Pitti, pour se poser en terrasse et siroter un petit apéro. Il est presque l’heure de manger, mais avant on cherche un coin vert pour faire une micro sieste… Mais Florence n’est pas très riche en parc. Idée abandonnée… On décide de manger plutôt pour rentrer dans notre chambre fraîche, plutôt.

florence 11

Namour étant chargé de trouver les restos, on se retrouve dans une salle avec quelques tables et un énorme comptoir avec en vitrine un large choix de charcuteries et de fromages, et sur les étagères des bouteilles de vin à gogo. On commande deux verres de vin et une ardoise avec un mixe. L’accueil est top et Namour me chuchote tout bas qu’il y a de l’amour dans l’air entre les deux serveurs. Et quelques minutes plus tard, après des regards complices, son hypothèse est confirmée par un baiser discret derrière le comptoir [trop mignon].

14034709_10154283138215661_4458309805783602724_n

4eme jour : La pluie nous menace

On quitte Florence sous les nuages et direction Mestre, avec un GPS capricieux qui s’éteint au moment de sortir de l’autoroute et un peu de pluie pour arroser Bumbo. On a fait une halte dans un supermarché, histoire de voir les gourmandises Italiennes et de se faire un stock de… Kinder, kinder et Kinder [qui est fini soit dit en passant] On s’est rendu compte que les Italiens sont love de leur toutou, accepté de partout, toujours une gamelle d’eau dans les rues et des parcs rien que pour eux, le Paradis de nos compagnons à quatre pattes.

Bref, on pose les bagages à Mestre et on monte dans le Tram pour la ville des amoureux Venise est un vrai labyrinthe. Namour nous guide tant bien que mal avec le plan, mais quand les noms des rues sont effacés et que l’on atterrit plusieurs fois dans des culs de sac… On abandonne le plan papier et on se met sur le téléphone ! Bien plus pratique. On a évité les places touristiques pour profiter de la tranquillité des ruelles de Venise. Une ville sublime, j’ai été surprise par sa beauté.

14046055_10154283139660661_5751399364699636707_n

Pour profiter au maximum de la vue depuis les quais de Zattere, on s’installe dans un petit café. On se repose juste le temps d’une petite bouteille de blanc et on repart vers la Basilica di Santa Maria della Salute. Doucement, on se dirige vers la Pizzeria Trattoria Alla Ferrata, où, après plus de 30 minutes d’attente, on dévore enfin les pizzas dans une cour intérieure un délice !

13920852_10154282102670661_4265363558102689406_n

14079624_10154282103030661_2713963324112855240_n

5eme jour : De la couleur sur les murs

On s’était dit qu’il fallait faire une île de Venise alors on a choisi Burano et ses maisons colorées. On grimpe dans le vaporetto pour plus de 40 minutes de trajet. Un joli petit village de pêcheur tout en couleur, qui ressort encore plus avec le ciel bleu en fond et le soleil qui ravive les façades.

14039949_10154282104950661_9061157377061842684_n

14199643_10154342060100661_5204078150577725466_n

14264237_10154342060025661_667544926447475100_n

On prend notre temps, on se faufile dans des ruelles, on capture chaque instant. Une petite pause avec des pâtes à la Carbonara dans le restaurant « Principe » et on rentre à Venise pour affronter la horde de touristes au Pont des Soupirs et sur la Piazza San Marco avec une délicieuse glace de La Mela Verde. On s’échappe de la foule pour se détendre autour d’un cocktail dans le restaurant Bacarando in Corte dell’Orso, caché dans une impasse.

14203303_10154342059970661_1915770447754433338_n

Namour nous a sélectionné un bar à vin où les Vénitiens se retrouvent le soir autour d’un verre et s’installent sur les murettes. A La Bottiglia, les touristes étrangers se font rares, alors on essaye de faire bonne figure pour commander tout en italien… Manque de chance, tout ce que l’on demande n’était plus disponible… Mais on se dépatouille et on s’installe enfin au bord du canal entre les gondoles… Le temps d’une soirée, on avait l’impression d’être de jeunes Vénitiens.

14068205_10154284655220661_357431332824905663_n

6eme Jour : Enfin de la verdure

Avant la dernière destination, on se fait une matinée shopping à Venise pour rapporter quelques souvenirs à nos proches et on déguste avant de partir, des pâtes fraîches à emporter au Dal Moro’s. Au menu : pâtes à l’encre de seiche et pâtes crème tomate [j’en bave encore].

14067657_10154283141195661_2291684545710896663_n

On arrive à Milan en milieu d’après midi et on profite pour se rendre au centre à pied. Dépaysement total en sortant de l’hôtel qui se situe dans le quartier Chinois. Panneau, enseigne de magasin, restaurant… tout est écrit en mandarin. On a l’impression d’être en Asie… Mais on revient à la réalité, et on découvre l’Arco della Pace et son immense parc… Enfin de la verdure, enfin de la nature en ville. Balade en amoureux à la découverte  des petits monuments à chaque coin du parc, où l’on tombe sur le Castello Sforzesco. Mais nous arrivons trop tard pour la visite alors on le contourne jusqu’à la Piazza Castello.

milan-2

milan-3

 On remonte la Via Dante, on passe par la Piazza Cordusio pour arriver vers le monument le plus célèbre de Milan, le Duomo. La place est bondée de monde, on admire la Statue de Vittorio Emanuele II avec ses lions imposants. On prend place au café bar le Molta en appréciant la vue de la Cathédrale et les passants jouant avec les pigeons. Nos estomacs nous rappelle à l’ordre, et nous partons à la recherche d’un restaurant tout en passant par la Galleria Vittorio Emanuele II : au menu du Di Gennaro, un délicieux et copieux risotto milanais On essaye de rentrer à l’hôtel en passant par le Parco Sempione… Oui oui « essayer », car après avoir fait une petite chasse de Pokémon à l’intérieur du parc, on s’est retrouvé devant un portail verrouillé… Le gentil Monsieur de la Polizia a tenté de nous expliquer de faire demi-tour… Puis à laisser tomber et nous a ouvert exceptionnellement

milan-5

milan-6

6ème Jour : Milan = Lyon même combat

Notre séjour touche à sa fin et la fatigue se fait sentir, alors on décide de prendre les transports en commun pour économiser les pas Avant de monter dans le métro, on passe par l’immense Cimitero Monumentale dans le quartier de Porta Volta. L’entrée principale du cimetière est, comme son nom l’indique, monumentale et composée d’un « temple ». Nous nous promenons dans la première allée, où les quelques sculptures que l’on a pu apercevoir, sont extravagantes. N’étant tout de même pas très alaise, nous reprenons la route du centre pour visiter LE Quadrilatero d’Oro…. On avait lu sur internet que c’était la chose à faire à Milan… Mais à part des magasins de luxes que l’on peut trouver à Paris…. Il n’y a rien d’exceptionnel. On a été tellement déçu avec Namour que l’on a rejoint le Duomo pour manger un Macdo [un fast food dans un pays étranger… la honte :D] Mais on se rattrape avec un dessert de malade que je voulais tester déjà à Londres… Un Magnum personnalisé ! :p On choisit l’enrobage de la glace, et trois gourmandises, tout ça recouvert d’un filet de chocolat [miam] Installés dans les fauteuils Léopard, on mitraille nos œuvres d’art et on les savoure par la même occasion.

milan-00

Petit moment shopping jusqu’au Parco delle Basiliche où l’on s’installe pour faire une micro-sieste au pied de la Basilic San Lorenzo Maggiore. La soirée arrivant, on se met à la recherche d’un bar sympa sur les quais du Darsena. Les Navigli à Milan est l’endroit où sortir le soir. Une petite Caïpi et un autre petit cocktail, et l’on décide de se faire un dernier plaisir… Mais les deux restaurants que l’on avait selectionné, étaient fermés… Comme à Lyon, les commerçants partent en vacances en Août… Totalement épuisés, on regagne le centre et on se commande une pizza Spontini à emporter et direction l’hôtel.

milan-01

milan-02

milan-03

7ème et 8ème jour : la fin est proche

Changement d’air avant de rentrer en France, on quitte Milan et on passe par le lac d’Orta. Avant d’arriver dans le village Omegna, on s’arrête dans les hauteurs pour admirer la vue un instant. On déguste une pizza au Salera 16 puis on finit par la dernière glace d’Italie devant le lac.

orta

La route est longue avant la frontière, et la déprime s’installe dans la voiture. Il nous reste une dernière halte, dans les montagnes chez des amis, où l’on arrive en plein partie de boule carrée au Champlas du Col ! Le lendemain, on nous fait découvrir le coin avec un barbecue pique nique au pied de la montagne. On trempe les pieds dans l’eau glacée pour se donner du courage pour la route.

13939450_10154283143185661_8680723064664333822_n

14045598_10154282110925661_1049944928774152130_n

C’est sur ces quelques photos que notre magnifique séjour prend fin. Hâte de préparer un nouveau voyage avec mon Namour

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.