Travel #4 Rome


Quand à Noël [2017 … ok je suis en retard] tu reçois en cadeau un carton de pizza bonbons… Tu restes perplexe… Mais un indice se cachait à l’intérieur… Un petit message m’invitant à manger une excellente pizza… A Rome ! J’éclate de joie [avec quelques larmes] !

 

Q u i   d i t   v o y a g e,   d i t   p r é p a r a t i o n   d’ u n   p l a n n i n g   !

Arrivée dans la capitale

 

Nous décollons très tôt pour profiter au maximum de la première journée. Nos seuls bagages, nos sacs à dos pour ne pas perdre de temps à mettre des valises en soute.

A l’aéroport, nous empruntons la navette (dont les billets ont été pris en avance par internet) et nous descendons proche du Vatican. Cartoville en main, le Castel Sant’Angelo n’est qu’à quelques mètres. Petite promenade autour du château pour se dégourdir les jambes. Nous apercevons les ponts S. Angelo et Vittorio Emanuele II en longeant le Tibre.

Plus nous nous rapprochions de la Place Saint Pierre, plus nous perdons la tranquillité. Avec plus d’une heure de queue, impossible de visiter la Basilique Saint Pierre. Nous nous réfugions dans le café en face du musée en attendant notre horaire d’entrée. La pluie fait une timide apparition au moment de rentrer dans cet immense musée immanquable. Nous essayons d’en faire un maximum au point d’avoir failli manquer la fresque de Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine. Il s’agit d’une petite salle où le personnel demande aux nombreux visiteurs de ne pas traîner… La voûte est superbe et immense… On pourrait y rester des heures à contempler tous les détails de l’oeuvre… Par contre, la célèbre fresque ‘La création d’Adam’ que l’on a tous eu dans nos livres d’histoire, paraît minuscule.

 

 

Namour souhaitait découvrir les Catacombes de la ville. Il faut savoir que Rome est un vrai gruyère ! Alors on prend un bus qui nous emmène à l’écart du centre pour voir les catacombes San Sebastien. Les transports de la capitale ne sont pas très « moderne ». Aucun moyen de savoir le prochain arrêt dans le bus et difficile de se faire comprendre quand le bus est à deux doigts de se décomposer dans les accélérations Mais nous avons réussi à atteindre notre destination.

Nous avons la chance de tomber sur une visite guidée en français ! Et surtout d’être les seuls dans le groupe. Nous pouvions poser toutes les questions que nous souhaitions et la guide était passionnée et adorable. Nous n’étions pas autorisés à prendre de photos à l’intérieur. Si je devais décrire les catacombes en un mot : labyrinthe ! Il y a des chemins de partout, certains plus étroits que d’autres.

Retour en ville, pour visiter les Termes di Diocleziano. Notre italien n’étant pas très développé, nous visitons le musée présent dans le bâtiment. Un peu déçu à la fin du tour, je pensais rentrer dans les termes et rien de tout ça…. Mais heureusement, en se trompant de sortie, nous atterrissons dans d’immenses bassins baignés de lumière bleue. Nous nous sentions minuscule dans les termes ! Comme il était tard, nous étions seuls et nous avons pu nous asseoir au milieu de ses bassins et admirer les murs.

Pour finir cette journée en beauté, on a enfin mangé [oui, oui nous ne nous sommes même pas arrêtés le midi]. Une bonne planche de fromages et du vin dans le Trimani Wine Bar pour se réchauffer

 

 

 

Visite du centre

Un temps magnifique nous accompagne pour cette journée. Nous attaquons par les thermes de Caracalla. Nous apprenons que l’entrée au site est gratuit le 1er dimanche du mois :)  Les immenses ruines se situent au pied de la colline de l’Aventin et nous découvrons l’un des plus grands établissements thermaux de l’empire romain.

Après une petite marche, nous passons devant le Circus Maxime pour atteindre le Mont Palatin. Là encore l’entrée est gratuite. Nous remontant le temps jusqu’à la Rome antique en visitant le Palatin et le Colisée. Nous admirons le forum Romain juste à nos pied. Nous nous rapprochons de l’amphithéâtre et nous nous installons un moment pour le contempler… J’avais l’impression de rêver avec ce ciel bleu en fond ! Pour l’intérieur, nous avons passé notre tour, beaucoup trop de monde et nous commencions à avoir faim. J’avais noté une bonne pizzeria dans le coin – Alle Carrette.

 

 

Après avoir rempli nos estomacs, on continue la visite sur la Piazza Venezia avec l’imposant Monument Victor Emmanuel II (ou encore nommé Vittoriano). En remontant le Cordonata Capitolina, nous nous retrouvons entre les deux statues des Dioscures Castor et Pollux sur la Piazza del Campidoglio. Beaucoup d’attente pour le musée Capitolini alors nous reprenons la route vers le Teatro di Marcello, où nous prenons quelques instants pour admirer la Sinagoga. Qui dit Italie, dit « Gelati », alors nous nous installons sur une petite terrasse proche du monument.

Après cette pause gourmande, nous allons voir la célèbre Bocca della Vertia se trouvant à l’entrée de l’église Santa Maria in Cosmedin. Nous prenons quelques clichés au loin et nous poursuivons le planning vers l’une des sept collines de Rome, L’Aventino. Dans le parc, nous avons pu contempler le couché du soleil sur les bâtiments de la ville.

La fatigue nous gagne et nous finissons par un apéro dînatoire improvisé dans la chambre d’hôtel.

 

Dernier jour

Sac sur le dos, nous entamons  notre dernière journée par la visite de plusieurs monuments religieux : la basilique Santa Maria Maggiore avec sa petite fontaine, la basilique San Pietro in Vincoli qui abrite la célèbre statue de Moïse par Michel-Ange, l’église Sant Andrea Al Quirinale et l’église San Carlo Alle Quattro Fontane.

Nous prenons une pause café – cappucino en terrasse pour profiter des rayons de soleil de février.

Nous arrivons enfin à la plus célèbre fontaine de Rome, la fontaine de Trevi. Nous avons fait les bons touristes en lançant une pièce en faisant un vœu. Nous nous rendons sur la Piazza della Rotonda où se situe le Panthéon qui à l’origine était dédié à toutes les divinités de la religion antique. A proximité du monument se trouve la Pizza Navona, la plus grande place touristique de Rome avec ses deux fontaines. Après avoir bien marché dans les rues de la ville, nous nous installons dans un petit restaurant caché au fond d’une ruelle pour manger des pâtes déliiiciiiiieussseeeees !! Il s’agit du Da Tonino.

 

Nous reprenons notre chemin direction la jolie Piazza di Spagna où domine l’église Trinita dei Monti. Un petit café pour redémarrer la machine et partir pour la Piazza del Popolo avec son obélisque égyptienne de 24 mètre et les deux églises jumelles : Santa Maria dei Miracoli et Santa Maria in Montesanto. Nous terminons notre voyage avec un brin de nature dans les jardins de la Villa Borghèse. Sur un ilôt artificiel, se tient le temple d’Esculape dédié au dieu de la médecine. Nous regagnons notre navette vers le Vatican où, au passage, je prends un dernier cliché pour clôturer notre weekend.

 

Pour vous aider à préparer votre séjour à Rome :

  • Faites une liste des endroits que vous souhaitez visiter. Moi j’utilise les petits livres Cartoville qui permettent de sélectionner les lieux à visiter par quartier. Il y a même des conseils sur les restaurants, bars, magasins… Reliez chaque endroit pour faire votre programme à l’aide de Mappy. Voici le fichier Excel de notre weekend qui peut vous servir de base : Rome-Vatican
  • Prenez en avance vos entrées pour le Vatican ou autres musées. Cela vous évitera pas mal d’attente. Petite info sympa, tous les premiers dimanches du mois, les entrées sont gratuites sur certains monuments (dont le Colisée).
  • Si vous arrivez de l’aéroport, il existe une navette qui vous emmène au centre de Rome en moins d’une heure (arrêt vers le Vatican). Vous pouvez prendre les billets par internet. Sachez que vous pouvez décaler l’horaire de vos billets avec la personne qui reste à l’arrêt de bus : Bus Shuttle
  • Pour les transports, le métro est très pratique et bien indiqué mais le mieux est de se perdre en marchant dans les rues de Rome pour trouver des petits coins sympas.
  • Dans votre valise, n’oubliez pas la multiprise pour charger tout votre matériel. Nos prises fonctionnent en Italie mais si vous pouvez prendre un adaptateur cela sera plus sûr car nous avons eu des difficultés à charger dans l’hôtel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.